Votre spécialiste du chat domestique

Chats et Lapins : Comment éviter le coup de chaleur en été?

Table des matières
   Temps de lecture 9 minutes

Protéger vos chats et lapins de la chaleur estivale : Prévention des coups de chaleur et reconnaissance des signes

Les mécanismes de régulation interne de la chaleur des chats et des lapins sont très différents des nôtres et moins efficaces. Nos boules de poils sont beaucoup plus sensibles à l’hyperthermie. Avec l’arrivée des beaux jours et les canicules récurrentes, il est important d’avoir les bons gestes pour leur éviter un coup de chaleur ! Dans cet article nous verrons comment préserver nos compagnons de l’augmentation du mercure en été, mais également comment identifier une insolation.

Lapin qui boit dans une gamelle d'eau
Chat Bengal qui boit dans une fontaine à eau.

Comment le chat et le lapin régulent-ils leur température ?

Avec l’apparition des grosses chaleurs, nos amis à fourrure vont spontanément réduire leur métabolisme de base en diminuant leur activité. Ils dormiront davantage et ils se nourriront moins. Mais cette baisse de régime ne suffit pas à les protéger du chaud.

 

Il est à noter qu’ils possèdent très peu de glandes sudoripares. En effet, le chat en est uniquement pourvu au niveau des coussinets et de la zone génitale. Le lapin, quant à lui, en a autour du museau. Toutefois, ces dernières ne permettent pas une transpiration efficace. Ils ont donc développé d’autres mécanismes pour réguler leur température corporelle.

 

Le principal d’entre eux est l’hyperventilation ou halètement. Il s’agit d’une respiration forte et saccadée où l’air frais inspiré contribue à faire descendre leur température centrale. Si ce phénomène est très prononcé chez les chiens, il est bien plus discret chez eux. D’autant plus pour le lapin qui ne respire que par le nez. Ces derniers modulent également leur chaleur interne grâce à l’important réseau artérioveineux présent à la surface de leurs oreilles. Ainsi, plus elles sont grandes, meilleure est l’efficacité.

 

Vous vous en doutez, ces processus atteignent vite leur limite. Le lapin peut tolérer des conditions externes allant jusqu’à 28 °C. Mais il commence déjà à souffrir de la chaleur un peu avant, dès 25 °C. Le chat, un peu plus résistant, peut supporter jusqu’à 30 °C. Au-delà, ils commencent à en souffrir et le coup de chaleur les guette fortement.

 

Une vigilance particulière doit être apportée :

  • aux femelles gestantes ;
  • aux chatons et lapereaux ;
  • aux individus âgés ;
  • et aux porteurs de maladies.

Le seuil de tolérance de ces derniers est bien plus bas.

5 astuces pour éviter un coup de chaleur à votre chat ou votre lapin

Nous venons de le voir, ces derniers sont sensibles à l’augmentation du mercure. Pour passer un été serein, il est essentiel d’aménager leur environnement. Voici une liste de choses à mettre en place afin de les préserver du coup de chaleur durant la saison estivale.

1. Maintenir sa maison au frais

Durant cette période, nous essayons tous de garder notre intérieur au frais. Ce doit être d’autant plus vrai lorsque nous avons un poilu (et non mesdames, je ne parle pas de monsieur) à la maison.

Pour les personnes ayant la chance de posséder une climatisation, n’hésitez pas à l’activer. Prenez simplement garde à ne pas orienter le flux d’air froid vers vos compagnons à moustaches. Concernant leurs affaires, veillez à ce qu’elles ne soient pas exposées aux rayons du soleil.

Si vous n’avez pas de clim, il faudra éviter que la chaleur de l’extérieur entre chez vous durant la journée. Pour cela, fermez les fenêtres, tirez les rideaux ou baissez les volets. Profitez de la nuit pour aérer. Si vous avez un ventilateur, actionnez-le. Bien que l’air brassé ne soit pas frais, le mécanisme de convection contribuera à faire baisser légèrement la température de la pièce. Vous pouvez maximiser l’effet en plaçant un récipient avec des glaçons devant l’appareil. Attention toutefois à ne pas placer vos animaux dans l’axe de l’air ventilé. Ils sont très sensibles aux courants d’air !

Enfin, dans la mesure du possible, autorisez l’accès aux parties de votre maison les plus préservées du chaud à vos animaux (salle de bain, sous-sol, garage, etc.).

 

2. De l’eau fraîche (pas glacée) à volonté

Il est important de veiller à ce que votre lapinou ou votre minet ait toujours à disposition de l’eau en quantité suffisante pour étancher leur soif. En été, celle-ci peut être largement accrue. Aussi, n’hésitez pas à multiplier les points d’accès dans la maison en plaçant des bols à différents endroits.

Pensez aussi à vérifier son niveau de fraîcheur : sa température peut vite augmenter, surtout si vous n’êtes pas climatisé. Dans ce cas, il convient de la changer plus régulièrement que d’habitude.

Attention toutefois à ne pas servir de l’eau directement sortie du frigo ou avec des glaçons. Si l’intention est bonne, le résultat pourrait être dramatique. Nos petits compagnons sont beaucoup plus fragiles que nous et risqueraient de faire un choc thermique.

Paradoxalement, il se peut qu’ils ne s’hydratent pas suffisamment durant cette période. Pour motiver votre chat à se désaltérer, vous pouvez installer une fontaine à eau. En général, ce dispositif possède un réservoir volumineux permettant une autonomie non négligeable. Son mécanisme permet de maintenir l’eau fraîche, propre et oxygénée. Et surtout, le mouvement continuel du liquide va intriguer votre matou et, in fine, l’inciter à boire !

Pour votre lapin, son usage est possible, mais pas le plus adapté en raison du câble électrique. Si vous souhaitez tout de même tenter l’aventure, protégez bien ce dernier avec une gaine. Plus simplement, ajoutez quelques morceaux de fruits dans sa boisson afin de la rendre plus attractive. Ne transformez pas pour autant sa gamelle en salade de fruits pour lui faire plaisir hein !

Si malgré ces conseils votre loulou ne porte toujours aucun intérêt à son écuelle, abreuvez-le manuellement à l’aide d’une petite pipette (seringue sans l’aiguille).

Lapin et une gamelle d'eau rempli de morceaux de pomme
Lapin qui mange de la verdure

3. L’hydratation passe aussi par l’alimentation

Proposez un peu plus de verdure à votre lapin. Ne l’essorez pas après l’avoir lavée, ainsi, il s’hydratera davantage. C’est aussi l’occasion de lui proposer des fruits et légumes riches en eau tels que du concombre, du melon ou de la pastèque. Ces derniers sont à donner de façon raisonnable, car leur seul intérêt est leur pouvoir hydratant. Il faudra veiller à retirer la peau et surtout les pépins qui sont toxiques.

Pour votre félin, préférez la pâtée aux croquettes. En plus d’être très appétente, elle a l’avantage d’avoir une  haute teneur en humidité (80 % contre 6 à 12 % pour les croquettes). Je vous conseille de la donner en petite quantité pour éviter qu’elle sèche si votre chat n’a pas tout englouti. Vous empêcherez aussi que cela fasse office de couveuse pour les larves de mouche. Concernant les croquettes, elles ne sont pas pour autant à bannir. Les retirer complètement pourrait perturber votre félin.

4. La technique de la serviette humide

Si malgré tout, vous constatez que votre animal a trop chaud, vous pouvez utiliser la technique de la serviette humide. Gardez en tête que ni les chats ni les lapins n’aiment l’eau ! Il est donc très probable qu’ils n’apprécient guère ce dernier stratagème et essaient de s’y soustraire. Il peut néanmoins être utile.

À l’aide d’un linge imbibé d’eau fraîche puis essoré, frictionnez délicatement le pelage de votre chat. Vous pouvez aussi étendre le tissu sur lui ou le disposer autour de son cou quelques instants. Il est aussi intéressant d’humidifier ses coussinets. Oui, je vous vois venir… Vous craigniez le coup de griffes ? Personnellement, j’essaie de ruser avec une mini piscine dans laquelle je mets des jouets afin d’inciter mes chattes à aller les chercher. Le but n’est absolument pas qu’elles se baignent ! Mais seulement qu’elles s’amusent avec les objets placés dans l’eau. Elles vont forcément devoir se mouiller le bout des pattes. Et hop, le tour est joué !

Pour votre lapin, concentrez-vous uniquement sur ses oreilles (évitez la partie interne). L’épaisse fourrure recouvrant le reste de son corps est bien trop dense pour que ça puisse le rafraîchir.

5. L’utilisation d’objets froids

Vous pouvez également mettre en place dans l’environnement de vos animaux des objets rafraîchissants tel que des pains de glace ou des tapis « fraîcheur ». Soyez vigilant avec ces derniers, car ils comportent souvent des substances toxiques. Les chats et les lapins peuvent, à coup de griffes ou de quenottes, éventrer les objets et ingérer ce qu’il se trouve à l’intérieur. Les conséquences pourraient alors être très graves.  Néanmoins, il existe de plus en plus d’objets avec des contenants non dangereux. Renseignez-vous bien avant l’achat.

Vous pouvez aussi opter pour la solution low-cost en recyclant vos bouteilles et bocaux vides. Remplissez-les d’eau puis mettez-les au réfrigérateur. Après quelques heures, mettez-les à disposition de votre loulou afin qu’ils puissent bénéficier de leur fraîcheur.

Info : Si vous avez placé les objets au congélateur, enveloppez-les toujours d’un tissu afin de prévenir tout risque de brûlure par le froid et choc thermique.

Sachez aussi qu’il existe des accessoires tels que des transats, paniers ou snugabun prévus avec une (ou plus) petite poche prête à recevoir un accumulateur de froid. Ainsi, si ce dernier sort du congélateur, votre animal ne sera pas en contact direct avec l’objet. De plus, son accès plus difficile entraînera moins de risque d’ingestion néfaste.

Le Snugabun été/hiver cochon d’inde, lapin, furet, rat, chinchilla, (auroyaumedesdodos.com)

Lapin qui se rafraichit avec une bouteille froide
2 lapins en extérieur
Chat dans le jardin

Et comment protéger de la chaleur un chat ou un lapin lorsqu’ils sont en extérieur ?

Tous les chats et lapins domestiques ne vivent pas exclusivement en intérieur. Il est tout à fait légitime de se demander comment préserver votre compagnon du chaud s’il a l’habitude d’être dehors. Les conseils seront différents selon le cas de figure.

Cas des chats et lapins promenés en laisse

Certains d’entre vous ont peut-être pris l’habitude de promener leur chat ou leur lapin en laisse / harnais. Ici, il s’agit surtout d’une promenade récréative contrairement aux chiens pour qui elle est nécessaire. Si vous souhaitez poursuivre ce rituel quotidien, choisissez les moments les plus frais de la journée, à savoir le matin et le soir. Attention aux zones bitumées ! On ne s’en rend par forcément compte parce que nous portons des chaussures, mais l’asphalte accumule énormément de chaleur. Le contact du macadam avec les patounes de nos loulous pourrait vite devenir douloureux pour eux, voire entraîner une brûlure ! Privilégiez l’herbe pour les faire gambader.

  • « Si c’est trop chaud pour ma main, c’est trop chaud pour leurs pattes »

Cas des chats ayant l’habitude de vadrouiller seuls dehors

Pour les félins adeptes d’expéditions solitaires en journée, disposez de nombreux points d’eau autour de chez vous dans des coins ombragés. Elle sera à renouveler très régulièrement naturellement.

Cas des lapins vivants en clapiers ou enclos externes

Enfin, pour les pinous vivants dans des clapiers ou enclos extérieurs, je vous conseille :

  • de placer l’habitat à l’ombre s’il n’y est pas déjà ;
  • de le nettoyer plus fréquemment que d’ordinaire pour éviter la ponte de mouche ;
  • et enfin de changer très souvent l’eau afin qu’elle reste fraîche.

Quelles sont les choses à éviter pour préserver le bien être de nos compagnons à quatre pattes en été ?

Les Exercices

Ne stimulez pas votre matou ou votre pinou durant les heures les plus chaudes de la journée. Si vous voulez jouer avec lui ou poursuivre son entraînement, préférez les premières heures du jour ou la soirée.

Le Bain

Il est vrai que nous aimons aller à la piscine ou à la mer pour nous rafraîchir durant les beaux jours. Si les baignades nous sont agréables, elles sont à proscrire pour nos animaux. En plus de risquer une hydrocution, cela pourrait provoquer un grand stress chez eux.

Les trajets en voiture

Le mercure pouvant grimper à plus de 50 °C dans une voiture en plein soleil, les trajets en journée sont à éviter. Si vous ne pouvez pas faire autrement (rdv vétérinaire par exemple), soyez très précautionneux. Vous pouvez tout à fait utiliser les tips vus juste avant. Voici mes conseils :

  • quelques heures avant le départ, placez votre voiture à l’ombre ;
  • durant le trajet, activez la clim si vous l’avez, sinon ouvrez les fenêtres. Veillez toujours à ne pas mettre votre animal dans les courants d’air ;
  • prévoyez de quoi le désaltérer ;
  • mettre un pain de glace sous la cage de transport pour rafraîchir la surface de contact ;
  • étendre une serviette mouillée sur le dessus de la caisse de voyage sans obstruer le passage de l’air à l’intérieur ;
  • bien entendu, on ne laisse pas sa boule de poils enfermée dans une voiture stationnée en plein soleil. 
Lapin dans le jardin
Chat qui lutte contre la chaleur avec du sopalin froid

💡Astuce bonus
Tous les chats sont différents, je vous le répète constamment et vous le démontre très régulièrement… les techniques proposées ici sont donc à proposer et à trier pour votre chat.
Ici vous voyez Ramsès qui apprécie se promener avec une feuille de sopalin congelée… non non vous ne rêvez pas !! 

Est-ce que votre chat apprécie d’autres techniques de refroidissement peu communes ? N’hésitez pas à me les partager en commentaire ! 

Comment reconnaître un coup de chaleur chez le chat ou le lapin et que faire ?

 

Malgré vos efforts pour protéger de la chaleur votre compagnon à quatre pattes, il se peut que celui-ci n’échappe pas à l’insolation. Si celle-ci n’est pas détectée à temps, elle peut entraîner des conséquences irréversibles, voire la mort ! Il est donc important que vous puissiez en reconnaître les signes.

 

La température corporelle normale de nos félins et amis lagomorphes est plus élevée que la nôtre. Chez le chat adulte, elle varie normalement entre 38 °C et 38,5 °C. Chez le lapin, elle oscille entre 38 °C et 39 °C. Il est tout à fait possible d’en prendre la mesure avec un thermomètre par voie rectale. C’est un très bon moyen de savoir s’ils sont en hyperthermie.

 

Par ailleurs, ces deux espèces présentent un certain nombre de symptômes similaires en cas de coup de chaud.

Dans un premier temps, ils halètent de façon frénétique et leur rythme cardiaque augmente. Leur tête et leurs pavillons auriculaires sont plus chauds que d’ordinaire.

 

Dans un second temps, leurs muqueuses se colorent anormalement. La langue vire au bleu et les gencives prennent une teinte rouge foncé. On peut aussi observer une salivation en excès. Ils deviennent apathiques et restent allongés de tout leur long. Ils ne répondent plus à vos stimulations.

 

Bien sûr, cette description n’est pas exhaustive. D’autres atteintes peuvent survenir comme des troubles digestifs ou musculaires. Vous pouvez également vous baser sur la technique du pli de peau. Elle consiste à pincer doucement la peau de l’animal et observer le temps de retour à la normal. En cas de déshydratation, celui-ci est plus long.

 

Je détaillerai dans un prochain article les signaux de douleurs de manière plus précise.

 

Si vous constatez ces manifestations, c’est une situation d’urgence. Il convient de consulter votre vétérinaire sans délai !

Contactez-le au préalable afin de connaître la meilleure conduite à tenir en attendant la prise en charge de votre loulou par ses soins. Chaque individu étant unique et chaque situation étant différente, un conseil pour l’un ne sera peut-être pas valable pour l’autre.

 

Très souvent, il conviendra de faire le maximum pour tenter de le refroidir en douceur, par exemple :

  • en l’installant dans un environnement calme, frais et aéré ;
  • en humidifiant ses oreilles avec de l’eau à température ambiante ;
  • en plaçant des objets rafraîchissants à son contact ;
  • en le réhydratent très progressivement en lui donnant de l’eau à la pipette en petite quantité. 

Ces conseils sont donnés à titre indicatif. J’insiste sur le fait qu’il faudra les adapter suivant les directives de votre vétérinaire.

Vous avez à présent les clés pour épargner au maximum vos chats et vos lapins de nos chaudes journées estivales.

Vous êtes également armés pour reconnaître une éventuelle insolation. En cas de doute, n’hésitez jamais à prendre contact avec votre vétérinaire.

Cet article vous a plu? Partagez-le 👌 !

Sources : 

Comment prévenir le coup de chaleur chez le lapin ? – Fiches Info Santé – Fiches pratiques autres (clinique-veterinaire-fleury.fr)

Coup_chaleur (1).pdf

Le chat peut-il souffrir de la chaleur ? Comment le protéger ? (lemonde.fr)

Urgences chez les chats | Centre Hospitalier Vétérinaire Fregis – Fregis

[Les chats et la canicule – WanimoVéto](https://www.wanimo.com/veterinaire/problemes-saisonniers-chez-le-chat/chats-et-la-canicule.html#:~:text=Quand s’inquiéter %3F-,Le chat et la chaleur,corporelle à un niveau raisonnable.)

+ mes connaissances suite à mes formations

et mes expériences personnelles avec mes chats et mes lapins.

Le texte a été rédigé par Lucie Rauch , rédactrice web, et moi-même, toute copie sans notre accord et sans citer cette page internet est formellement interdite.
Toutes les photos de cet article sont ma propriété et celles de mes proches dont j’ai eu l’autorisation pour les utiliser afin d’illustrer cet article.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bonjour à tous !

Je suis actuellement en congés maternité et je ne prends plus de RDV avant août. Merci de me contacter via mail à l'adresse pensandpets@gmail.com pour toute réservation !

A bientôt

Ceci fermera dans 20 secondes