Votre spécialiste du chat domestique

Organiser Ses Vacances Avec Un Chat Ou Un Lapin : Tout Savoir

Nos animaux sont aussi concernés par la corvée des valises avant le départ en vacances
Table des matières
   Temps de lecture 11 minutes

Je vous offre un cadeau à la fin de l’article !!

Ce qu’il faut savoir pour organiser au mieux ses vacances lorsqu’on a un chat ou un lapin.

Vous rêvez de vos prochains congés, mais vous repoussez leur planification devant la logistique que demande votre félin ou votre lapin ? Pas de panique, cela ne doit pas être un frein ! Concilier vacances et animaux de compagnie n’est pas aussi compliqué que cela en a l’air. Que vous décidiez d’embarquer votre matou ou votre pinou avec vous ou de le laisser entre des mains de confiance, de nombreuses solutions existent. Je vais vous livrer mes conseils pour organiser au mieux ses vacances avec un chat ou un lapin.

Photo d'un lapin en vacances

Il est déconseillé d’habiller son animal ou de lui faire porter des accessoires d’humain.

En vacances, on emmène ses animaux ou on les fait garder

Partir avec ou sans son animal : comment choisir ?

Deux solutions s’offrent à vous pour les vacances : soit vous l’embarquez avec vous, soit vous le laissez à quai entre les mains d’une personne de confiance. Ce choix doit principalement se faire en fonction de son bien-être. Vous devez évaluer la balance bénéfices-risques des deux options.

 

Par exemple, si votre animal est extrêmement stressé durant les trajets en voiture, il serait préférable de ne pas le prendre avec vous. En revanche, s’il requiert des soins spécifiques et que vous n’avez pas de solution de garde adaptée ou de personne de confiance à proximité, peut-être, vaudrait-il mieux alors le prendre avec vous.

 

Si vous avez le moindre doute, je ne peux que vous encourager à consulter votre vétérinaire. Il connaît votre poilu et saura vous aiguiller au mieux. Il pourra également prescrire un traitement visant à le détendre durant le transport si besoin.

 

Sachez que ce sera plus simple d’emmener en vacances un chat ou un lapin habitué dès son plus jeune âge à partir en vadrouille. Même si pour ce dernier, je ne vous cache pas que ça restera toujours plus délicat étant donné la fragilité de son cœur. Mais ce n’est pas impossible ! Vous l’aurez compris : si vous êtes des baroudeurs, je vous conseille donc d’adopter un chaton ou un lapereau.

 

Quoi qu’il en soit, il faudra préparer ses affaires. Quand l’heure du départ approche, nous avons souvent trop de choses à penser. Dans la précipitation, il est facile d’oublier certains éléments — parfois importants. Je vous conseille vivement d’établir une check-list. Cela allégera considérablement votre charge mentale, vous pouvez me croire ! Elle vous servira avant chaque départ. Celle-ci devra comprendre dans les grandes lignes :

 

  • les éléments de la trousse de soin (dont le carnet de santé) ;
  • tout ce qui concerne l’alimentation ;
  • tout ce qui concerne l’hygiène ;
  • les éléments de l’environnement.

Comment organiser ses vacances quand on veut partir avec son chat ou son lapin ?

Faire un check-up vétérinaire quelques semaines avant le départ

Dans le cas où vous voudriez partir avec votre animal à l’étranger, il devra montrer patte blanche concernant :

  • son passeport ;
  • son identification ;
  • son carnet vaccinal.

(Comment voyager avec son animal de compagnie ? | Ministère de l’Agriculture et de la Souveraineté alimentaire)

Renseignez-vous auprès du consulat du pays en question pour être certain de ne rien omettre.

Je vous recommande aussi vivement de prendre un rendez-vous chez votre vétérinaire afin de faire le point. Si votre loulou doit se faire vacciner, n’attendez pas la dernière minute !  Eh oui, les vaccins ne sont pas valides dès le lendemain de l’injection. Ils nécessitent un certain délai avant d’être efficace. En général, c’est de l’ordre d’une vingtaine de jours, soit trois semaines tout de même.

Une telle visite est également utile si vous souhaitez placer votre chat ou votre lapin chez un pet-sitter ou en pension. En effet, ils exigeront certainement qu’il soit stérilisé et protégé contre les parasites.

Trouver des hébergements qui accueillent les chats et les lapins

L’une des premières choses à faire quand on veut emmener avec soi son chat ou son lapin est de trouver un hébergement qui accueille les animaux. Logique me direz-vous ? Certes, mais je préfère quand même le préciser.

Cela peut paraître contraignant au premier abord, mais de nos jours, de plus en plus d’établissements acceptent nos compagnons à quatre pattes. En quelques clics, vous dénicherez facilement des sites qui les recensent sur Internet. Que vous souhaitiez séjourner à l’hôtel, en camping ou en location courte durée, je suis sûre que vous trouverez la location de vos rêves.

Si toutefois votre coup de cœur refuse les animaux… Tentez votre chance ! Envoyez un petit message au préalable pour présenter votre félin ou votre ami à grandes oreilles et demander l’autorisation de venir avec. C’est ce qu’une de mes amies a fait pour son lapin et le propriétaire a accepté. Bon, c’est vrai que vous avez plus de probabilité que cela fonctionne de particulier à particulier… Mais comme on dit : qui ne tente rien n’a rien ! Au pire, on vous répondra « non, ce n’est pas possible ».

Nos animaux sont aussi concernés par la corvée des valises avant le départ en vacances
Un chalet de vacances en montagne
Le secret pour réconcilier sa boule de poils avec sa caisse de transport : la familiarisation !

Préparer le trajet avec son animal selon le mode de transport

Le deuxième point important à préparer concerne l’organisation du trajet. Peu importe la façon de vous déplacer, vous aurez besoin d’une caisse de transport. La taille idéale doit permettre à votre félin ou à votre lapin de s’allonger et de se retourner sans problème. Il est inutile de viser quelque chose de trop grand, car le risque de se cogner sera accru à la moindre secousse.

 

En règle générale, nos compagnons apprécient très peu d’être confinés dans ce petit espace. Une astuce est de les familiariser en douceur avec la caisse durant les jours qui précèdent le départ. Laissez-la à disposition dans leur environnement. Placez-y leurs jouets ou des friandises à l’intérieur. Ça les incitera à la visiter. Eh oui, il faut toujours ruser un peu !

 

Pour le jour J, je vous conseille de disposer un petit plaid, une serviette ou un matelas antidérapant ayant son odeur sur le fond de cet habitat mobile. En plus de rassurer votre boule de poils, cela lui évitera de glisser et améliorera son confort. Vous pouvez aussi ajouter une alèse en dessous pour absorber l’urine. Si vous avez un lapin, il est très important de lui mettre à disposition du foin à l’intérieur durant le trajet.

 

Pour l’hydratation, il existe maintenant des gamelles d’eau portables anti-débordement spécialement conçues pour les trajets en voiture.

  1. Voiture

Chaque passager doit être protégé par une ceinture de sécurité. Votre matou ou votre pinou ne fait pas exception ( Article R412-1 – Code de la route – Légifrance (legifrance.gouv.fr)). Il convient donc d’attacher solidement la cage de transport sur la banquette arrière grâce à la ceinture et/ ou l’ajout de sangles. Certains pourraient me dire que placer la caisse à l’arrière du siège passager ou conducteur ferait aussi très bien l’affaire. C’est vrai qu’ainsi la cage de transport semble bien maintenue et évitera de foncer dans le pare-brise si la ceinture lâche, il a aussi été prouvé qu’elle tient mieux les chocs en étant le plus bas possible. Malheureusement, si vous avez un accident entraînant des tonneaux, elle ne restera pas longtemps derrière vous… votre loulou sera projeté dans la voiture telle une balle de flipper. Bien sûr, je ne vous souhaite absolument pas une telle chose !

Profitez des haltes régulières pour proposer à votre animal de quoi se restaurer et se désaltérer. Il existe des petits enclos de voyage, surtout prévu pour les petits animaux, ce sont des caisses de transport qui s’agrandissent ! Au moment des pauses, vous pouvez donc « ouvrir » les parties supplémentaires pour laisser votre petit lapin courir un peu. Si la situation le permet, vous pourrez également lui dégourdir les patounes dans la voiture surtout s’il est habitué au harnais, vous pourrez donc lui mettre et le laisser se promener dans la voiture. Ne serait-ce que sur la banquette arrière du véhicule. Il faudra à ce moment-là bien veiller à sa sécurité et ne surtout pas le laisser sortir, il pourrait prendre peur et s’enfuir. Laissez donc bien les fenêtres peu ouvertes (de manière à ce qu’il ne passe pas) et les portières bien fermées ! Des accidents arrivent chaque année. Je ne recommande pas de faire sortir en harnais ou en laisse son chat ou son lapin sur une aire d’autoroute, le bruit, les voitures qui passent, les gens qui marchent, les enfants qui courent, … tous ces bruits non habituels pourraient stresser fortement votre animal. Si vous ne vous sentez pas de le faire courir un peu dans la voiture, car vous avez peur qu’il s’échappe ou car il rentre difficilement dans sa caisse de transport (pensez aussi au fait que même si d’habitude vous n’avez pas de souci avec ça, il sera à ce moment là dans une situation potentiellement stressante pour lui), il vaut mieux laisser son animal dans sa caisse car un moment inconfortable sera moins grave qu’un accident… Donc si on doute : on le laisse en sécurité ! Proposez lui tout de même de l’eau, surtout s’il fait très chaud et déposer un peu de nourriture dans sa caisse.

Enfin, si vous partez durant la période estivale, le mercure grimpe vite en voiture ! Pour éviter un fâcheux coup de chaleur, vous pouvez lire cet article :

  1. Les autres moyens de transport

Pour les autres moyens de locomotion, il conviendra de vous y prendre à l’avance. Les places peuvent être limitées et des documents spécifiques peuvent être demandés. Tout comme pour vos bagages, il est exigé que la caisse de transport soit clairement identifiée avec vos coordonnées. Il va sans dire que l’achat d’un billet sera systématiquement nécessaire (plus ou moins cher). Bien entendu, votre animal ne doit occasionner aucune gêne pour les autres passagers.

Il s’agit d’une solution abordable et peu restrictive. L’achat du billet coûte moins d’une dizaine d’euros. Le contenant dans lequel se trouve votre chat ou votre lapin doit soit être à vos pieds, soit être sur vos genoux. Pour plus de facilité, je vous conseille l’achat d’un sac à dos de transport plutôt qu’une caisse classique. Cela vous permettra d’avoir les mains libres pour vos bagages et vous ferez un certain effet, croyez-moi ! Mais (parce que oui, il y a un « mais ») cette alternative ne doit pas être utilisée pour vous promener avec lui dès que vous avez l’occasion hein ! Être dans un sac ou en caisse, ce n’est pas un moment agréable pour votre animal.

  • Le bateau

Les compagnies maritimes acceptent aussi facilement les chats et les lapins à bord s’ils sont dans un contenant. Toutefois, renseignez-vous bien sur les modalités et n’hésitez pas à les contacter avant d’acheter vos billets. En effet, vous pourriez vous retrouver coincé au moment de vouloir rejoindre votre cabine pour la nuit. Ou pire : si certaines exigent que votre boule de poils reste dans votre voiture… Fuyez ! Il fait souvent une chaleur suffocante dans les garages des navires, ce qui peut être rapidement fatal.

  • L’avion

On pense fréquemment à tort qu’avion est obligatoirement égal à soute pour un animal. En réalité, cela dépend de la compagnie aérienne. Certaines autorisent la présence de petits animaux avec ses humains. La cabine, moins anxiogène, est à privilégier. Vous devrez respecter un poids maximal ainsi que des dimensions et caractéristiques précises de son contenant. La race peut aussi être déterminante ! Par exemple, les chats au nez retroussé sont refusés sur certains vols. Renseignez-vous bien au préalable au risque d’avoir une mauvaise surprise le jour j.

Le trajet en cabine est bien plus souvent autorisé pour les chats que pour les lapins. Généralement, ces derniers doivent aller en soute, voir voyager par fret ! C’est le cas avec Air France, par exemple. Je ne vous apprends rien en vous disant qu’il s’agit d’une espèce fragile, naturellement très peureuse et anxieuse. Un tel voyage lui générerait un stress énorme et pourrait entraîner des conséquences dramatiques allant jusqu’au décès. Je vous déconseille fortement cette option et je vous encourage à trouver une solution de garde sur place.

Lors des trajets en voiture, la sécurité s’applique aussi à nos animaux
S’arrêter régulièrement sur le chemin des vacances : un besoin pour les humains et les animaux

Cette image d’illustration montrant un lapin en liberté dans une voiture est à regarder avec beaucoup de recul : une fenêtre un peu trop ouverte, une portière mal fermée : et c’est le drame ! De plus, l’animal peut se blesser en courant, en sautant, on ne prend pas de risque et on laisse son lapin dans sa caisse de transport !

S’arrêter régulièrement sur le chemin des vacances : un besoin pour les humains et les animaux
Une alternative à la caisse de transport pour nos petits animaux : le sac à dos !
Lapine qui découvre son nouveau tipi

Aménager le nouvel environnement de son matou ou son lapinou

Une fois sur place, votre location ne sera certainement pas adaptée pour la présence de votre animal. Vous devrez commencer par faire un tour des lieux pour identifier tous les potentiels dangers. Vous pourrez ensuite aménager ce nouvel environnement en conséquence. Ici, il est important que votre moustachu puisse retrouver ses repères, tels que ses jouets, son panier, et autres accessoires.

Définir des activités adaptées pour votre boule de poils

Ce séjour est déjà un gros bouleversement en lui-même. Avant de penser à de nouvelles activités, il est très important de réinstaurer la routine que vous avez d’ordinaire à la maison. Pour les divertissements, restez prudent. Bien sûr, il s’agit là encore d’évaluer la balance bénéfices-risques. Si vous disposez d’une maison avec jardin clôturé, sans plantes toxiques, ni prédateurs aériens, c’est effectivement l’occasion ou jamais d’y faire gambader votre pompon par exemple. Je préconise tout de même l’utilisation d’un enclos extérieur, afin d’éviter tout délit de fuite !

 

En revanche, si vous souhaitez l’emmener à la plage comme ce que l’on peut voir sur les réseaux sociaux, cela peut entraîner des complications. En effet, c’est un lieu propice à la chaleur et aux courants d’air. Le sable, quant à lui, est synonyme d’irritation de la sphère ORL, de risque de luxation, et de parasites.

Quelles sont les différentes solutions de garde d’animaux ?

Je me doute bien que votre première intention sera de faire garder votre chat ou votre lapin par des proches à vous. C’est bien normal : en plus d’être économique, vous avez totalement confiance en la ou les personnes à qui vous le (ou les) confiez. Malheureusement, il se peut que votre solution de garde ne soit pas disponible pour x ou y raisons. Pas de panique ! Il existe maintenant d’autres possibilités qui ont fait leurs preuves. Vous pouvez faire appel à un pet-sitter ou placer votre animal en pension. Nous allons voir ça plus en détails, mais d’abord, j’aimerais insister sur un point…

 

S’occuper d’animaux de compagnie en tant que professionnel est réglementé par la loi ( code rural : Article L214-6-1). Pour exercer cette activité, il faut pouvoir justifier d’un certain niveau de connaissance sur ces derniers. Pour en savoir plus, vous pouvez consulter ce site :

Attestation de Connaissances pour les Activités liées aux animaux de Compagnie d’Espèces Domestiques ACACED (ex-CCAD) – Direction régionale de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Forêt région Grand Est

 

Je vous incite à être vigilant sur ce sujet pour éviter toute déconvenue concernant la santé et le bien-être de votre compagnon à moustaches. C’est aussi pour cette raison que je n’aborderai pas ici les diverses solutions de garde entre particuliers.

 

Je vous ferai un article dédié à la réglementation autour du petsitting afin de faire la lumière sur ce domaine un peu trop méconnu à mon goût 😉.

L'amour entre un lapin et une humaine
Deux chats en pet-sitting qui mangent leur pâté

 Si vous vous retrouvez en difficulté pour faire garder votre félin durant vos prochaines vacances, vous tombez bien ! Il se trouve que je suis justement catsitter professionnelle ! J’adore les chats et c’est toujours un grand plaisir pour moi de pouvoir m’occuper d’eux 😻. Vous pouvez consulter mes prestations par ici et me contacter par.

Contacter un Petsitter

Option 1 : Le faire venir à domicile

Il s’agit d’une personne qui vient à votre domicile soit durant toute la durée de votre absence, soit ponctuellement. Dans ce cas, elle vient une ou plusieurs fois par jour afin de s’occuper de votre loulou. Elle le nourrit, change sa litière et maintient propre son environnement. Elle passe aussi du temps avec lui pour jouer et le câliner. Si votre chat ou votre lapin nécessite des soins particuliers, elle peut aussi les lui prodiguer. Cela concerne notamment l’administration d’un traitement oral. Dans ce cas, pensez à bien lui confier l’ordonnance à jour de votre vétérinaire.

 

En général, le petsitter vient chez vous pour une pré-visite. Celle-ci lui permet de faire connaissance avec votre (ou vos) animal (animaux) de compagnie. Vous pourrez faire un tour du logement ensemble et lui donner toutes les consignes nécessaires. C’est aussi à ce moment que vous lui remettrez les clés de chez vous.

 

De nombreux petsitter proposent aussi de s’occuper de votre maison durant votre absence :

  • aérer les pièces ;
  • arroser les plantes ;
  • relever le courrier ;
  • etc.

Il est important que vous ayez un bon feeling avec la personne, car elle viendra chez vous, dans votre intimité.

 

Cette solution permet à votre boule de poils de rester dans un environnement totalement connu. Elle est particulièrement adaptée si :

  • votre loulou est très attaché à son territoire et réagit mal au changement de lieu ;
  • le moindre déplacement lui cause un gros stress ;
  • vous avez plusieurs animaux à la maison ;
  • ou vous ne vous absentez que quelques jours.

En revanche, si vous partez longtemps et qu’il ne supporte pas la solitude, je vous déconseille ce choix. Dans ce cas, le faire garder au domicile d’un petsitter pourrait être plus adaptée.

Option 2 : Placer votre chat ou votre lapin chez le petsitter

Votre compagnon à 4 pattes est accueilli dans un foyer durant la totalité de votre séjour. Il sera entouré et choyé. Peut-être même aura-t-il de nouveaux copains ! Eh oui, les petsitter ont souvent eux-mêmes des animaux de compagnie. Dans ce cas, je vous invite fortement à prendre connaissance de leur état de santé et de leur carnet vaccinal. Dans la logique, ils devraient être irréprochables, mais sait-on jamais !

 

Je vous conseille également de faire une petite pré-visite. En plus de jeter un œil sur les lieux, elle permettra de faire les présentations et de vérifier la bonne entente avec les membres de la maison. Vous l’aurez compris, cette possibilité nécessite tout de même que votre chat ou votre lapin soit plutôt sociable.

 

On retrouve généralement cette option sous le nom de « famille d’accueil » sur Internet. Pour ma part, je préfère garder ce terme pour les solutions de garde bénévole en soutien aux refuges souvent débordés. D’autant plus qu’en termes réglementaires, garder un animal chez soi plus de 24h correspond en réalité au statut de pension.

Chat qui se repose au chaud pendant une garde chez un proche
Deux chats en pension durant les vacances de leurs humains

Bon à savoir

Il est possible que les pensions refusent votre chat si celui-ci urine hors bac ou présente des comportements agressifs. Si c’est le cas, vous pouvez contacter un consultant en comportement félin en amont de votre départ en vacances.

Retrouvez mes prestations ici

Placer son compagnon à moustaches en pension

C’est une alternative très développée pour les chiens et de plus en plus pour les chats. Malheureusement, elle est bien moins répandue pour les lapins.

 

Là aussi, votre moustachu devra être sociable, car il sera amené à fréquenter de nombreux congénères. Il s’agit d’une solution de garde collective dans un lieu adapté. Chaque animal dispose d’un espace individuel suffisant dans lequel se trouvent toutes ses affaires : litière, gamelles, jeux, etc. Il y a aussi une aire collective où les pensionnaires peuvent interagir entre eux et avoir accès à des structures ludiques. Je vous invite fortement à effectuer un passage au préalable pour vérifier la propreté des locaux. Ces derniers doivent également être sécurisés afin d’éviter tout risque de blessures et de fugue, s’il y a des espaces extérieurs.

 

Bien que ces établissements aient le matériel nécessaire pour que votre félin (ou votre lapin le cas échéant) soit à l’aise, je vous encourage à apporter ses affaires personnelles afin qu’il ait ses repères (panier, plaid, jouets, etc.).

 

Les personnes en charge de la pension ont pour mission de s’occuper d’eux quotidiennement. En plus de les nourrir et de veiller à l’hygiène des locaux, ils sont soucieux de leur bien-être, les chouchoutent et les divertissent. Ils sont aussi en mesure de leur administrer leurs traitements médicamenteux s’ils en ont et ils n’hésiteront pas à faire appel à un vétérinaire si besoin.

 

Chaque animal est différent. Vous seul pouvez savoir s’il est préférable de partir avec lui ou non. Quel que soit votre choix, des solutions adaptées et simples existent. En effet, de nombreux services dédiés à nos compagnons à 4 pattes ont vu le jour ces dernières années. Sans doute grâce à une lutte constante contre l’abandon ! Maintenant, vous savez tout pour organiser sereinement vos vacances avec votre chat ou votre lapin 😉

CADEAU

Retrouvez ci-dessous 2 listes en version PDF à télécharger. Elles contiennent les indispensables à ne pas oublier quand on part en vacances avec son chat et / ou son lapin. N’hésitez pas à les imprimer et à cocher au fur et à mesure des préparations !

Si mon cadeau et cet article vous ont plu n’hésitez pas à me laisser un petit commentaire. 

sources :

Pension pour chat : formalités d’accueil, réglementation et conseils – (chatteriesaintecyle.com)

Voyage maritime : exemple corsica ferries Réservation animaux – FAQ Corsica Ferries (corsica-ferries.fr)

Les animaux de compagnie à bord des vols Finnair | Finnair France

Puis-je voyager avec un rongeur ? | Corsair (flycorsair.com)

Voyager avec un animal | Air France

 

+ mes connaissances suite à mes formations

et mes expériences personnelles avec mes chats et mes lapins.

Le texte a été rédigé par Lucie Rauch , rédactrice web, et moi-même, toute copie sans notre accord et sans citer cette page internet est formellement interdite.
Toutes les photos de cet article sont soit libre de droit en provenance de Canva et de istockphoto soit sont ma propriété et celles de mes proches dont j’ai eu l’autorisation pour les utiliser afin d’illustrer cet article.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bonjour à tous !

Je suis actuellement en congés maternité et je ne prends plus de RDV avant août. Merci de me contacter via mail à l'adresse pensandpets@gmail.com pour toute réservation !

A bientôt

Ceci fermera dans 20 secondes