Votre spécialiste du chat domestique

Quel budget faut-il prévoir pour un chat ?

Un chat qui se repose sans se soucier de savoir comment payer ses croquettes !
Table des matières
   Temps de lecture 8 minutes

Avoir un chat a un coût et je ne parle pas seulement du moment de l’adoption ! Eh non : tous les mois, il faudra débourser de l’argent pour lui. Logique, me direz-vous ?! Pourtant encore trop de personnes négligent cet aspect. Et c’est ainsi qu’on se retrouve avec des abandons d’animaux dont les dépenses n’ont pas été anticipés. Il est crucial de bien y réfléchir AVANT de passer à l’action. Croyez-moi, avec 2 minettes et 4 lapins, je sais exactement de quoi je parle ! Alors si je peux vous éviter quelques mauvaises surprises, c’est avec plaisir. Aujourd’hui, j’aimerais vous livrer mon expérience avec Arya. Bientôt 9 ans qu’elle partage ma vie, c’est l’occasion de faire une petite rétrospective🎞️  !

L’arrivée d’un félin au sein de son foyer

Montant de l’adoption

Vous devez vous en douter, mais personnellement je privilégie l’adoption d’un animal plutôt que son achat. Beaucoup trop sont abandonnés et attendent un foyer aimant. Alors je préfère me tourner vers les refuges afin de leur offrir une nouvelle vie. J’en profite pour préciser que depuis ce 1er Janvier 2024, la vente de chats et de chiens est désormais interdite en animalerie 🥳. C’est une petite victoire ! Il reste évidemment tous les petits NACs qui sont les grands oubliés de cette loi… mais nous en parlerons dans un prochain post.

 

Concernant Arya, je l’ai récupéré en 2015 à la SPA de Colmar. Elle avait à peine 6 mois. À l’époque, j’avais déboursé quelque chose comme 150 € pour les frais d’adoption. Je ne me souviens plus exactement du prix, je l’avoue. Mais avec l’inflation, je me dis que ce n’est plus très pertinent de toute façon. Aujourd’hui, dans les mêmes conditions, comptez 190 €. Attention, je donne ce montant à titre indicatif, car chaque refuge et SPA fixent leurs propres tarifs. Et ces derniers dépendent de plusieurs variables telles que l’âge ou le sexe. Renseignez-vous bien au préalable afin d’éviter toutes déconvenues le jour J.

 

Je vous vois venir… « Comment ça, il faut payer pour recueillir un animal abandonné!? »

Eh bien oui ! Et en réalité, cela n’a rien d’étonnant ! L’argent ne tombe du ciel pour personne. Les refuges ont besoin qu’on paie une contrepartie lorsqu’on adopte un animal. Cela leur permet d’assurer la prise en charge matérielle, alimentaire et médicale de leurs pensionnaires. Ils ne font aucun bénéfice dessus.

 

Si vous souhaitez tout de même vous tourner vers un éleveur, il faut compter une fourchette assez large allant de 600 à 2000 €, voire plus. Le montant fixé dépend de la race et du pedigree du chat.

 

Achat des accessoires et divertissements de base

Pour l’arrivée d’Arya, j’avais uniquement prévu :

  • un bac à litière ;
  • des gamelles ;
  • une caisse de transport ;
  • et un petit arbre à chat.

J’en avais eu pour 100 € environ.

Bon, avant que vous vous disiez : « Oh bah ça va !!! », je vous le dis tout de suite, c’était insuffisant ! À l’époque, je n’avais pas les connaissances que j’ai maintenant, et j’ai fait des erreurs.

Pour tout vous dire, je n’avais même pas de griffoir, je pensais que les cordes présentes sur le petit arbre suffiraient 😳.

Concernant le bac à litière, j’avais opté pour une taille « chaton ». Ce qui était inutile, car à 6 mois le popotin d’Arya ne rentrait déjà plus dedans. Conséquence : elle y était très mal à l’aise. J’ai vite acheté un bac plus grand. Cette fois-ci, j’avais opté pour un contenant avec couvercle. Là encore, ce n’était pas la meilleure décision. Un bac à litière mal adapté peut pousser votre chat à trouver un coin plus sympa pour faire ses petits pipis.

Si je vous partage mes faux-pas, c’est pour vous faire prendre conscience de l’importance d’être bien renseigné. Ça peut vous éviter des achats inadaptés, et donc, de gaspiller votre argent comme j’ai pu le faire…

Voici la liste que je vous conseille  :

  • des gamelles classiques : vous pouvez utiliser des ramequins ou des bols que vous trouverez dans vos placards, évitez toutefois les matières telles que l’inox ou le plastique, on favorise en général le céramique.
  • une gamelle ludique anti-glouton :  entre 10 et 50 euros suivant les modèles
  • un bac à litière ouvert assez grand :  entre 25 et 40 euros mais sinon prendre un bac de rangement transparent chez Ikea, Action ou Gifi pour moins de 10 euros (action) et créer une ouverture
  • une petite pelle pour ramasser les déjections : 2-3 € ;
  • un substrat de litière de type granulés : ici ça dépendra vraiment de la litière utilisée, ma litière coûte 17 euros (monte à plus de 20 euros suivant les magasins !) les 8 kilos , ce qui me tient plus d’un mois pour 2 chats et 3 litières, je vous conseille de compter environ 10 euros par mois;
  • une brosse : entre 5 et 40 € suivant la brosse … ;
  • un griffoir : entre 3 et 25 € ;
  • un arbre à chat suffisamment haut : entre 150 et 400 €, vous pouvez aussi le créer vous-même ou mettre des planches en hauteur ;
  • une caisse de transport assez grande pour que votre félin puisse se retourner : entre 30 et 45 € ;
  • les jouets : je vous recommande de commencer avec environ 15 € de jouets. Favorisez les petits magasins non spécialisés ou les animaleries en ligne. Ils sont souvent moins chers. Je vous encourage aussi à en faire vous-même. Voyez ce que votre matou apprécie et adaptez en fonction.

Ces prix concernent l’achat d’objets neufs dans des enseignes dédiées. Il est possible de considérablement réduire vos dépenses en vous tournant vers des magasins discounts (action, stockomania, etc.), de la seconde main (le bon coin, les brocantes, Emmaüs, etc.), ou en détournant un objet de sa fonction initiale.

 

 

Les frais pour la santé de son matou

Cette partie est très variable. Elle dépend du capital santé de votre boule de poils, mais aussi de son mode de vie. Un chat d’intérieur ne risque pas de se faire heurter par une voiture ou attaquer par un prédateur. Deux situations qui entraîneraient à coup sûr un trou dans votre budget « vétérinaire ». Quoi qu’il arrive, il y a des frais incompressibles à prévoir pour les bilans annuels.

La première visite chez le vétérinaire

C’est souvent la plus onéreuse, en dehors des imprévues bien sûr. En général, cette « première visite » est fractionnée en plusieurs rendez-vous plus ou moins rapprochés. En effet, elle comprend des actes importants qui ne peuvent pas tous être faits simultanément. On retrouve :

  • un check up complet 🩺 (pelage, coussinet, dentition, muqueuses, oreilles, etc.) : environ 35 à 50 €
  • l’administration des différents vaccins 💉 : comptez entre 60 et 80 € par vaccin ; sachant que le premier vaccin est forcément suivi d’un rappel un mois plus tard,
  • l’identification🏷️ , rendue obligatoire depuis une dizaine d’années maintenant : les prix varient entre 60 et 80 € selon les cliniques
  • les traitements antiparasitaires🦠 : entre 5 à 8 € la pipette de produit
  • le traitement vermifuge 🪱, comptez quelques euros également
  • la stérilisation : autour des 100 € pour un mâle et entre 200 et 250 € pour une femelle.

Si votre chat provient d’un refuge ou d’un élevage, il est possible que tout ceci ait déjà été réalisé en amont. Ce qui était mon cas avec Arya. Et le prix est beaucoup plus avantageux car les associations ont des partenariats avec les vétérinaires🫱🏼‍🫲🏼 !

Si vous voyagez à l’étranger il faudra également demander au vétérinaire un passeport pour votre chat et le vaccin contre le rage qui est dans ce cas là obligatoire.

Visites annuelles de suivi

La première visite est indispensable, mais elle ne suffit pas. Il faut faire vérifier tous les ans l’état de santé de son chat, mais également faire les rappels de vaccins. La vaccination n’est pas obligatoire (à part la rage si vous voyagez à l’étranger) mais elle est fortement recommandé.

 

Aussi, chaque année, j’emmène Arya faire son petit bilan de santé . Ce dernier comprend :

  • la consultation en elle-même ;
  • les vaccins nécessaires ;
  • les traitements antiparasitaires ;
  • le vermifuge.

Maintenant qu’elle commence à prendre de l’âge, d’autres éléments de contrôle s’ajoutent. Par exemple, le détartrage des dents pour lequel il faut compter environ 200 à 300 €.

Cette année, sa visite annuelle chez le vétérinaire m’a coûté une centaine d’euros.

La radio est également assez courante au moindre signe de douleur ou de gêne du chat par exemple une cystite… Radio : entre 60 et 70 euros.

Prise de sang : environ 30 euros mais varie suivant le nombre de paramètres recherchés. Les prises de sang sont aussi plus courantes surtout après un certain âge.  Il est recommandé d’en faire une par an après les 7 ans du chat (et plus suivant les résultats obtenus.)

Les visites imprévues en cas de maladie ou de blessure

Même si votre chat possède une santé de fer, vous n’êtes pas à l’abri, qu’un jour ou l’autre, il tombe malade ou se blesse🤕 .

Dans mon cas, Arya a tout de suite présenté différents soucis de santé. J’ai d’abord eu la charmante surprise de voir des petites choses blanches qui grouillaient sur mon lit… Oui, c’étaient bien des vers 😯.

Ensuite, elle a commencé par se lécher la cuisse jusqu’au sang. Ce problème s’est avéré cyclique. Il revenait chaque année à la même période : celle de son abandon. J’ai mis du temps à le comprendre. Aujourd’hui, je sais que c’était comportemental, mais il y a 9 ans, je n’en avais aucune idée. Et sa vétérinaire de l’époque non plus d’ailleurs.

Enfin, elle a présenté un écoulement étrange au niveau des oreilles, nécessitant plusieurs jours de traitement avant que ça ne guérisse, peut-être une gale des oreilles, mais à l’époque la vétérinaire ne savait pas ce qu’elle avait.

Ça commençait à chiffrer. En 2 mois j’avais dépensé plusieurs centaines d’euros de frais vétérinaire et de médicaments. Les autres années ont été un peu plus calmes. Mais on ne peut jamais savoir à l’avance, d’ailleurs très récemment, j’ai dû l’emmener en consultation pour un problème urinaire…

Je ne peux que vous conseiller d’anticiper ces moments du mieux que vous le pouvez. Vous pouvez soit souscrire à une assurance santé, soit décider de placer tous les mois une certaine somme de
côté. Pour ma part, je n’utilise pas d’assurance. En revanche, je veille à avoir toujours au moins 1500 € de côté en cas de gros soucis médicaux. Gardez en tête qu’une opération importante pour un chat peut vite atteindre les 2000 €🤯…

Je vous parle ici de mon expérience avec Arya, mais sachez que pour mon petit papi Grey j’ai déjà dépensé plus de 1000 euros en une semaine… 

Les dépenses pour l’alimentation de son chat

Au départ, Arya mangeait essentiellement des croquettes . Il y a 10 ans, la pâtée n’était pas recommandée par les vétérinaires. J’ai commencé à en introduire dans son alimentation principalement pour les « occasions » comme Noël… Oui, c’est un truc bien humain !

Je n’étais pas sensibilisée sur l’importance de la qualité des ingrédients, aussi je choisissais des marques « premiers prix ». Je dépensais environ  6 €/mois au maximum.

À présent, je prête bien plus attention à la qualité de sa nourriture. J’ai revu mon budget à la hausse et j’ai aussi pris l’habitude d’acheter « en gros ». Voici ce que je dépense à peu près pour :

  • les croquettes🫓 : 70 € pour un paquet de 10 kilos en moyenne, soit 8-9 €/mois. Actuellement, Arya a quelques soucis de santé et je dois lui donner des croquettes spéciales. Le paquet d’1,5kg me coûte 25 € pour le mois.
  • la pâtée🍮  :  en temps normal je me procure différentes sortes et si je peux en grosses boîtes contenant plusieurs pâtés, qui me reviennent à environ 10 €/mois. Je donne 1/4 du contenant/jour. Mais là encore, je dois actuellement me tourner vers une pâtée spéciale pour Arya dont le prix reste correct à 10 €/mois. 
  • les friandises 🍬 : j’en achète très peu en réalité. J’ai un petit budget annuel d’une dizaine d’euros et cela est amplement suffisant selon moi.

En alimentation vous pouvez également vous tourner vers tout ce qui est BARF,  comme ce n’est pas une méthode que j’utilise pour mes 2 chats, je ne pourrais pas vous donner de budget moyen. Ce que je peux vous dire, c’est qu’il faut bien maitriser le sujet et se faire accompagner par un nutritionniste serait vraiment un plus afin d’éviter toute carence chez votre chat.

L’achat périodique de nouveaux jouets pour sa boule de poils

Un chat qui joue avec sa balle d'herbe et son bâton de matatabi

Si vous me suivez, vous devez savoir que j’accorde une grande importance dans le choix des divertissements pour son chat. C’est indispensable pour son bien-être. Ce poste de dépense constitue davantage un investissement sur le long terme. Tant que les jouet ne s’abîment pas, il n’est pas nécessaire de les changer. Par contre, je vous recommande d’avoir un petit stock de départ afin de pouvoir faire un roulement et que votre minet ne se lasse pas.

Raisonnablement, je vous conseille de prévoir quelques euros par an pour l’achat de nouveaux jeux. Vous pouvez en prendre un de temps en temps suivant ce que vous trouvez en magasin. Vous pouvez aussi en fabriquer vous même !

Vous trouverez mon article sur le sujet ici.

Les dépenses pour les vacances

Lorsque je n’avais que Arya, j’avais la chance de pouvoir la faire garder par des membres de ma famille en qui j’avais totalement confiance. Depuis que j’ai une petite tribu de moustachus, c’est un peu plus compliqué. Nous nous absentons plus rarement et j’ai donc peu d’expériences personnelles à vous transmettre ici.

Cependant, étant moi même pet-sitteuse, j’ai une bonne connaissance des tarifs pratiqués dans le milieu, n’est-ce pas ! Pour des visites à domicile, le tarif dépendra du nombre d’animaux, de la durée de la prestation et de la distance entre votre foyer et celui du pet-sitter, les prix sont très variables, entre 10 et 60 euros le passage… Concernant les pensions, le tarif peut varier de 12 à 45 euros par jour. Là aussi cela dépend de plusieurs facteurs, y compris la nourriture par exemple.

D’ailleurs, si vous êtes à la recherche d’une personne pour garder votre matou lors de vos vacances, n’hésitez pas à jeter un œil à mes services de cat-sitting ! Je me fais toujours une joie de veiller sur vos petits compagnons 😻.

Vous pouvez également retrouver mon article sur le sujet des vacances ici.

Cet article n’a vraiment pas pour but de vous décourager à recueillir un petit chat chez vous. Je souhaite simplement vous rendre attentifs aux dépenses que cela peut engendrer. Si les frais de santé sont les plus imprévisibles et les plus coûteux, les aléas de la vie peuvent, eux aussi, vite chiffrer💸 . Il n’est alors pas rare que des personnes abandonnent leur animal afin de s’en sortir financièrement. C’est pourquoi je pense vraiment qu’il est primordial d’être correctement préparés à cela afin d’éviter de se retrouver au pied du mur.

Pour ma part, j’avais prévu un budget mensuel de 50 euros. Cela me paraissait tout à fait raisonnable. Je n’avais pas prévu de le dépasser dès les premières semaines ! Bien entendu, il ne s’agit là que de mon expérience, elle ne reflète pas une vérité absolue ! Comme je le dis souvent, chaque animal est différent. Certains auront des coûts plus importants et d’autres, bien moindres. D’ailleurs, n’hésitez pas à partager vos expériences sur le sujet en commentaire ! Cela pourra peut-être intéresser les futurs adoptants 🐈‍⬛.

Sources : 

 

Le texte a été rédigé par Lucie Rauch , rédactrice web, et moi-même, toute copie sans notre accord et sans citer cette page internet est formellement interdite. Il repose sur mes connaissances et mes propres expériences. Si vous souhaitez être accompagné n’hésitez pas à me contacter.
Toutes les photos de cet article sont ma propriété et ne peuvent être prises sans mon accord.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bonjour à tous !

Je suis actuellement en congés maternité et je ne prends plus de RDV avant août. Merci de me contacter via mail à l'adresse pensandpets@gmail.com pour toute réservation !

A bientôt

Ceci fermera dans 20 secondes